• Spritam : Le premier médicament imprimé en 3D qui fond quasi-instantanément

Au début de cette année, l’agence Américaine des médicaments (FDA) a donné son feu vert à la commercialisation du premier médicament fabriqué avec une imprimante 3D, a indiqué le laboratoire Aprecia Pharmaceuticals produisant ces comprimés destinés au traitement des crises d’épilepsie.

La firme basée dans l’Ohio précise dans un communiqué que son système d’impression en 3D peut produire des doses pouvant aller jusqu’à 1.000 milligrammes par comprimé.

Une porte parole de la FDA (Food and Drug Administration), Sandy Walsh, a confirmé mardi qu’il s’agissait bien du premier médicament produit par une imprimante 3D dont l’agence approuve la mise sur le marché.

Elle précise que ce traitement, le Spritam (Levetiracetam), est déjà commercialisé depuis de nombreuses années sous d’autres formes pour traiter l’épilepsie.

La médecine utilise de plus en plus l’impression 3D pour produire des implants sur mesure pour des patients souffrant de pathologies rares ou ayant subi certaines blessures.

a

a

A voir aussi

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire